tonimage
tonimage

Des officiers arrêtent une femme parce qu'elle est noire avant de réaliser qu'elle est également... Juge d'état.

URBAN HIT

13 juillet 2017 à 11h04 par Florian

Nouvelle bévue pour la police américaine.

A Orlando, en Floride, deu xpoliciers ont arrêté une femme noire au volant de sa voiture. L'arrêtant sur le bas-côté, les deux hommes sont descendus de leur automobile avant d'aller à la rencontre de cette femme qui conduisait sa voiture. Après lui avoir demandé d'ouvrir la fenêtre, un dialogue se met en place. En effet, les deux hommes lui demandent ainsi pour qui elle travaille et celle-ci leur répond qu'elle est la juge d'état, suite à quoi elle demande une raison claire pour son arrestation.

Un peu gêné, les deux hommes ont ainsi prétexté que les vitres de sa voiture étaient... Trop teintées. Un peu léger comme explication. Dans un communiqué officiel, la police d'Orlando a continué en ce sens en déclarant: "Comme vous pouvez le voir dans la vidéo, les fenêtres étaient teintées. Les officies n'étaient pas en mesure de dire qui, ou combien de personne étaient présentes dans le véhicule", encore une fois, il s'agit ici d'un communiqué que personne n'a vraiment validé.

Aramis Ayala, elle, a décidé de s'ouvrir au dialogue et de ne pas tomber dans le "racisme pur et dure". En effet, elle a déclaré être prête a s'asseoir aux côtés des chefs de la police d'Orlando afin de discuter de ce qu'il s'est passé et cherche à trouver des solutions pour éradiquer ce fléau qu'est le racisme.