FAITS DIVERS

Deux mineurs maquillent un crime en accident de la route

17 février 2020 à 09h25
La mort d'un homme dans le Nord de la France a été élucidée un an après les faits.

En 2018, le corps de Matthieu Breugghe, 29 ans, était retrouvé à Herzeele, dans le Nord. Disposé sur le côté de la route, tout laissait alors penser à un accident de la route. Toutefois, l'enquête permettra de prouver le contraire. Aujourd'hui, un an après les faits, cinq personnes ont été interpellés, dans le Nord ainsi qu'en Seine-Saint-Denis. Les cinq suspects, dont les deux principaux étaient mineurs au moment des faits. Ils sont suspectés d'avoir frappé à mort la victime. 

Tout débute le 4 décembre 2018, aux alentours de 5h30 du matin. Un automobiliste appelle les forces de l'ordre après avoir roulé sur la jambe d'une personne qui se trouvait sur le côté de la route. Très vite, les forces de l'ordre viendront récupérer le corps, mais ne croiront pas vraiment à la version d'accident de la route, notamment à cause des blessures présentées au niveau du visage par la victime. 

L'autopsie permettra ensuite de démontrer que ces blessures ont bel et bien été causées par l'homme et que celles-ci n'avaient rien à voir avec un accident de la route. L'enquête se met en marche et de nombreuses personnes sont entendues. Aujourd'hui, cinq personnes ont été arrêtées et trois d'entre elles ont directement incriminées les deux principaux suspects mineurs, qui ont été placés en détention. Selon certaines explications, une bagarre aurait éclaté aux alentours du centre-ville de Dunkerque, pour des raisons financières. Des faits que les deux principaux suspects nient en bloc.