Elle risque la peine de mort pour avoir emmené des anti-douleurs en Egypte !

URBAN HIT

6 novembre 2017 à 7h39 par La rédaction

En Egypte, une jeune femme risque la peine de mort pour deux boites d'anti-douleurs.

Egypte - Une jeune anglaise vient en effet d'être arrêté et jetée en prison après que celle-ci se soit rendue en Egypte avec deux boites d'anti-douleurs, destinée de base.. À son mari. En effet, Laura Plummer, 33 ans, a été contrôlée avec du Naproxen et du Tramadol, deux anti-douleurs relativement puissants. Plus incroyable encore, celle-ci rendait visite à son mari égyptien, qu'elle ne voit que deux fois par an et qui souffre de douleurs chroniques au niveau du dos. Après un mois d'emprisonnement, la famille de la jeune trentenaire a été mise au courant.

British woman 'facing death penalty' after taking painkillers into Egypt



Son frère James, a tenu à réagir : "un avocat nous a dit qu'elle pourrait prendre 25 ans alors qu'un autre nous a carrément parlé de peine de mort. Ils l'ont pris pour trafic de drogue alors qu'elle n'avait que deux médicaments sur elle !". Jetée en prison le 9 octobre dernier, celle-ci a tout de même pu compter sur le soutien de sa famille qui lui a rendu visite deux fois... Sans vraiment la reconnaître : "ses conditions de détention sont tout simplement affreuses" a assuré son frère, qui ne compte pas baisser les bras.