En 2010, Steve Jobs aurait (déjà) mis en garde Zuckerberg sur le respect de la vie privée

URBAN HIT

27 mars 2018 à 13h33 par La rédaction

Visionnaire, Jobs aurait mis en garde Zuckerberg concernant le respect de la vie privée.

Après le scandale de Cambridge Analytica, Facebook et Mark Zuckerberg se retrouvent dans l'embarras. En effet, les données personnelles de 50 millions de personnes ont été récupérées puis revendues à prix d'or à des entreprises souhaitant faire de la publicité ultra-ciblée. Prenant ses responsabilités, le président-fondateur de Facebook a avoué s'être bien planté.

Une situation qu'a vu venir Steve Jobs en 2010. En effet, celui-ci aurait mis en garde Zuckerberg sur l'utilisation des données personnelles. "La Silicon Vallée n'est pas monolithique. Nous (Apple) avons toujours eu un point de vue très différent de certains de nos collègues concernant les données personnelles. Nous prenons très au sérieux le respect de la vie privée" avait alors expliqué l'ex boss d'Apple. "Je suis un optimiste, je pense que les gens sont intelligents et savent dans quoi ils s'engagent. Cependant, certaines personnes veulent partager plus que d'autres, c'est pourquoi il faut toujours leur demander si oui, nous pouvons avoir accès à leur datas. Toujours leur demander". 

Une sorte de leçon donnée, qui prend tout son sens quand on voit dans quelle situation se trouve aujourd'hui le réseau social. Dernière découverte ? Nos SMS et appels auraient été filtrés. En effet, certaines personnes se sont aperçues en téléchargeant leur "dossier facebook" que le réseau social a gardé une trace de tous les messages et appels (date, durée et numéro) sur une période d'environ un an.