LIFESTYLE

En plus de décriminaliser les drogues, la Norvège propose des traitements pour les toxicomanes !

23 décembre 2017 à 15h31
A l'image du Portugal, la Norvège a décidé de traiter les toxicomanes comme des malades et non comme des criminels.

Au mois de février 2016, la Norvège faisait la une de tous les journaux en déclarant que les personnes condamnées pour usage de stupéfiants pourraient désormais choisir d’être soignées plutôt que d’aller en prison. Ce programme, baptisé narkotikaprogram, a été salué par l'ensemble de la communauté norvégienne, qui a, à l'époque, une fois de plus prouvé son avancée en matière d'éthique et de morale. 

Aujourd'hui, la Norvège va encore plus loin dans son programme, en annonçant que le Parlement vient de voter favorablement à un texte qui vise tout simplement à décriminaliser l'usage de stupéfiants ainsi qu'à soigner les consommateurs plutôt que les incarcérer. Un programme qui rappelle celui entamé par le Portugal au début des années 2000 et dont les résultats sont plus que convaincants. Mis en place pas avant 2021, ce programme a recueilli l'approbation de 133 parlementaires, sur un hémicycle en comptant 175. Heureux, certains se sont ainsi exprimés : "La majorité souhaite arrêter de punir les gens qui sont en difficulté, et leur apporter de l’aide et un traitement. […] Ceux qui ont un problème d’addiction devraient être traités comme des malades, et pas comme des criminels avec des sanctions types comme des amendes et de la prison.".