tonimage
tonimage

En Seine-et-Marne, obtenir son permis ou sa carte grise relève du parcours du combattant

URBAN HIT
Crédit: LP/Sébastien Birden

21 mai 2018 à 12h46 par La rédaction

Le nouveau système en place rend la vie des usagers, assez compliquée.

En Seine-et-Marne, il semblerait qu'obtenir ses papiers relève du miracle, la faute notamment à un système revu en profondeur et qui visiblement, bug assez souvent : « Depuis novembre 2017, dans le cadre du plan préfectures nouvelle génération, les préfectures n’instruisent plus ces dossiers. C’est l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS) qui s’en occupe. Et le système rencontre de nombreux bugs » s'est notamment plaint Jacques Pericat, délégué à Melun du défenseur des droits.

Interrogée par nos confrères du Parisien, Giruthika a mis près de trois mois avant de recevoir sa carte grise. Un chemin de croix qu'elle n'est pas prête d'oublier : « On a acheté une Volkswagen d’occasion le 12 février. Sur le site de l’ANTS, pour demander la carte grise, impossible de payer car s’affichait “erreur technique” sur l‘écran. J’ai appelé l’ANTS au 34 00. À chaque fois, j’avais un conseiller différent qui me donnait un conseil différent. À la préfecture, on me renvoyait toujours sur eux. Un jour, je me suis énervée et une dame au bout du fil m’a répondu “Appelez un médiateur !” Ce que j’ai fait ! ».

Matthieu, 20 ans, a carrément attaqué l'Etat en justice. Résultat ? Celle-ci lui a donné raison condamnant l'Etat à payer 1.000 euros au jeune homme et l'obligeant à mettre à sa disposition en préfecture un agent afin de lui remettre sa carte grise.