tonimage
tonimage

Et si c'était bientôt la fin des GIFs et mèmes sur internet ?

URBAN HIT
Crédit: ANTONIO GUILLEM/SHUTTERSTOCK

20 juin 2018 à 10h07 par La rédaction

Un nouveau projet de loi européen fait trembler la planète web.

Et si une directive européenne sur les droits d'auteur signifiait la fin des GIFs et mèmes sur le net ? En effet, ce mercredi, le Parlement Européen va statuer sur un projet visant à réguler tout ce qui touche au poste et reposte d'images, gifs, vidéos, mèmes via un renforcement des droits d'auteurs. Cet article invite en fait les plateformes en ligne à « prendre des mesures pour assurer le fonctionnement des accords conclus avec les titulaires de droits pour l’utilisation de leurs œuvres ». 

Il va falloir bosser sur notre propre contenu !

Forcément, cela fait peur aux internautes qui s'éclatent comme pas possible avec ces drôles d'images. Il va donc falloir redoubler d'originalité pour proposer un contenu neuf et créatif : « Avec le filtre, différentes formes d’expression seront bloquées, comme partager un GIF amusant sur les réseaux sociaux en guise de commentaire. Cette loi va changer la façon dont les gens ordinaires qui ne créent pas eux-mêmes d’œuvres 100 % originales vont s’exprimer. »

Le problème viendrait du fait que les plateformes en ligne ou réseaux sociaux se font des ponts d'or sur le dos d'artistes ou d'auteurs qui ne sont finalement pas rémunérés pour "leurs œuvres" : « La Commission européenne estime que pour en faire profiter les créateurs, il est nécessaire de faire en sorte que par exemple YouTube paye plus d’argent aux titulaires de droits d’auteur. Seulement les titulaires de droits ne sont pas forcément les mêmes que les créateurs ! Il n’y a aucune disposition dans l’article 13 qui garantirait que ces revenus supplémentaires seraient transmis aux auteurs et aux artistes interprètes ou exécutants. ». 

C'est donc le moment de se faire un dernier petit plaisir avant d'être limité !