SOCIETE

Facebook : le réseau social avoue avoir écouté nos conversations privées

16 août 2019 à 08h55
Une information surprenante, qui vient contredire Mark Zuckerberg.

Une révélation qui devrait, une nouvelle fois, nous offrir un nouveau regard sur la façon dont Facebook gère nos informations. En effet, après avoir été forcé de payer 5 milliards de dollars d'amende ou encore souffert d'une géante panne au mois de juillet, Facebook a avoué avoir écouté nos conversations privées. Une première qui intervient alors que depuis toujours, le réseau social affirme le contraire.

Zuckerberg ment, Facebook l'avoue

Pire encore, alors qu'il était entendu au Congrès, le fondateur du réseau, Mark Zuckerberg affirmait que les accusations d'écoutes relevaient du fantasme, de la théorie du complot. Problème, il a menti. Le 13 août dernier, Facebook a et pour la tout première fois, reconnu avoir écouté les conversations privées de ses utilisateurs.  « Tout comme Apple ou Google, nous avons gelé la pratique de faire écouter les enregistrements sonores par des humains la semaine dernière. »

Dans les faits, Facebook passait par des centaines d'entreprises partenaires afin d'écouter ces conversations. Toutefois, celles-ci étaient anonymes et le réseau social souhaitait en fait s'assurer que son intelligence artificielle était en mesure de comprendre et interpréter les messages. Pour beaucoup, ces révélations ne sont toutefois pas une surprise, Facebook étant accusé depuis toujours de gérer nos données afin de mieux les utiliser pour nous cibler avec des publicités.