SOCIETE

Fortes chaleurs : « les canicules seront de plus en plus fréquentes, intenses et longues. »

14 septembre 2020 à 12h49
Les prochains été s'annoncent longs, jusqu'en octobre.

Ce lundi, les températures en France, vont être au-dessus des moyennes saisonnières, de 12 à 14 degrés. Un pic de chaleur rare, qui est toutefois amené à se répéter. En moyenne, il fera ainsi 33°C sur le pays, un seuil de chaleur important qui a été atteint à plusieurs reprises, notamment le 4 septembre 1949, lorsqu'un pic à 32.6 a été enregistré. EN 1961, il a fait 32.4 degrés le 1er septembre et 31.8, le 12 septembre 2016. 

Rare, cette situation est toutefois amenée à se répéter dans les années à venir. Pire encore, d'ici à 2050, ces fortes chaleurs pourraient devenir plus longues encore, de fin mai à octobre. Un constat partagé dans les colones du Parisien par la climatologue Françoise Vimeux, de l'Institut de recherche pour le développement (IRD), pour qui « les canicules seront de plus en plus fréquentes, intenses et longues. Elles devraient aussi être plus précoces et parfois plus tardives ».

Ainsi, un été comme celui de 2003, au cours duquel des centaines de personnes sont décédées des fortes chaleurs, pourrait devenir un été « normal » voire même « frais » à la vue des épisodes de canicules auxquels nous nous exposons dans les années à venir.