Grâce à Jeremstar et Magali Berdah, la téléréalité devient un véritable sujet de société !

URBAN HIT

4 octobre 2017 à 7h55 par La rédaction

Depuis les révélations de Jeremstar et l'arrivée de Magali Berdah sur le plateau de TPMP, la télé-réalité est devenue un véritable sujet de société.

Depuis les révélations de Jeremstar et l'arrivée de Magali Berdah sur le plateau de TPMP, la télé-réalité est devenue un véritable sujet de société. C'est en tout cas ce qu'assure Nathalie Nadaud-Albertini, sociologue des médias : « La téléréalité, un sujet comme un autre, oui et non, estime la spécialiste. Quand on regarde les interventions de Magali Berdah dans TPMP, soit elle est à part, soit elle est un peu taboue. » Exemple ? Lors de l'émission du 28 avril dernier, Julien Courbet interroge Magalie Berdah sur les salaires des personnes qu'elle représente : « En téléréalité ? J’ai le droit de mélanger ? » , il lui répond : « Ici, on mélange tout. » « Ça montre que ce n’est pas encore clair, que le sujet n’est pas vraiment traité comme un autre sujet télévision », note d'ailleurs la sociologue.

Le cas de Jeremstar lui, serait un peu différent. « Le fait que Jeremstar ne soit pas cantonné à la téléréalité en fait un sujet média comme un autre, mais en même temps, ce n’est pas encore un vrai sujet acceptable, constate la sociologue. On voit une certaine perméabilité entre la télévision et la téléréalité. La téléréalité est en cours d’intégration. ». Cependant, si les langues commencent à se délier, la télé-réalité reste un sujet plus ou moins tabou ou les critiques ne cessent de fuser. « Aujourd’hui encore, le mot "téléréalité" est associé à la mémoire du scandale, de la polémique de base en avril 2001 quand on a lancé Loft Story, explique Nathalie Nadaud-Albertini. À l’époque, il y avait eu une grosse inquiétude sur l’avenir de la télévision. Ce genre de fort événement médiatique reste dans la mémoire collective et est incarné par le mot. Ce mot est encore un peu tabou. »