Hommes riches recherchent jeunes étudiantes... Le site RichMeetBeautiful créé le malaise !

URBAN HIT

26 octobre 2017 à 11h25 par La rédaction

Lancé en grande pompes, ce site propose à des hommes riches de se trouver... Une jeune étudiante.

Forcément, un site pareil ne pouvait que faire parler de lui. En effet, pour s'inscrire, les Sugar Daddies doivent révéler le montant de leur revenu annuel, mais également de celui de leur patrimoine. Les Sugar Babies (rien à voir avec les Sugar Babes - le groupe) elles, n'ont qu'à définir le « niveau de vie souhaité » et les voilà inscrites. À peine lancé en France, le site "RichMeetBeautiful" suscite donc un certain malaise, pas vraiment atténué par un slogan des plus provocateur : « Sortez avec Sugar Daddy » pour oublier les échéances du « prêt étudiant ». Sous-entendu ? N'hésitez pas à offrir votre corps contre de l'argent. Si rien n'est expliqué noir sur blanc, de nombreuses voix se sont ainsi élevée afin de crier au scandale : ce site cache-t-il de la prostitution ?

Sigurd Vedal, PDG de l'entreprise a bien entendu, très vite balayé ces accusations d'un revers de la main : « C’est un malentendu. La prostitution est interdite. Nous sommes un site de rencontres, à ceci près que l’aspect financier est l’un des critères pour trouver l’âme sœur… ». Oui, mais quand même. En 2014, les équipes d’action contre le proxénétisme (EACP), une association, avaient déposé plainte contre SugarDaddy pour « Proxénétisme aggravé. Elle a été rapidement classée sans suite, se désole aujourd’hui Auguste Fuguet, juriste chez EACP. On nous a expliqué que l’infraction était insuffisamment caractérisée. », c'est d'ailleurs tout le problème de ce genre de sites, désormais passés maître dans l'art de dissimuler certaines informations... Pourtant bien logiques ! Ainsi, pour le site de rencontre, « Une ‘Sugarbaby’est une belle jeune femme qui vaut son pesant d’or. Elle cherche à satisfaire son ‘Sugardaddy’en adoucissant son temps libre (…) tout en gagnant de l’argent de poche pour payer ses frais de scolarité ou ses dettes ».