tonimage
tonimage

Humilié par de nombreux mèmes, 21 Savage répond

URBAN HIT

20 février 2019 à 12h33 par La rédaction

Le rappeur a passé quelques jours en détention, à cause de la nouvelle politique anti-immigration américaine


21 Savage
 a connu quelques jours plutôt compliqués. Le rappeur, originaire d'Angleterre, est arrivé aux Etats-Unis à l'âge de 7 ans seulement, afin de suivre ses parents qui se sont installés du côté d'Atlanta. Il était considéré dès lors comme un 'Dreamer', à savoir un jeune qui a vécu pratiquement toute sa vie aux Etats-Unis, mais qui n'a pas de papiers américains. 21 Savage était protégé sous l'administration Obama, qui souhaitait aider les personnes se trouvant dans cette situation. La politique de Trump tend à l'exact contraire puisque les Dreamers, sont désormais menacés d'expulsion. Arrêté, entendu puis placé en garde à vue, le rappeur se trouve d'ailleurs dans une situation compliquée.

De nombreux internautes s'en sont amusés sur les réseaux sociaux. Des mèmes ont été postés, se moquant ouvertement de l'expulsion probable de 21, ce qui a froissé certains artistes, comme Offset.

Le principal intéressé préfère calmer le jeu, « je ne vais pas vous mentir, certains m’ont fait rire. J’aurais pu être un détenu lambda dont tout le monde se fiche et personne n’en aurait eu rien à faire. Je comprends pourquoi cela a énervé certaines personnes, mais toute cette affaire dépasse de simples mèmes. »

« Dans ma vie je suis passé par des épreuves bien pires que d’être l’objet de mèmes. Je me suis fait tirer dessus, c’est bien pire. Un mème c’est quoi en comparaison ? Si j’éteins mon téléphone c’est fini. Les cicatrices de balles, elles je les vois tous les jours. »