PEOPLE

Jay-Z et Roc Nation engagés dans une nouvelle galère judiciaire

09 juillet 2019 à 10h55
Le rappeur accuse Iconix d'avoir menti sur ses intentions au moment de racheter Rocawear.

Jay-Z et Roc Nation ont décidé d'attaquer en justice la société Iconix. Selon le rappeur milliardaire et sa société, la firme visée menace les investisseurs d'une fraude massive, en cours depuis plusieurs années. Si vous vous demandez quel est le lien entre les deux, la réponse elle, est toute simple. En effet, Roc Nationa était propriétaire de Rocawear, une marque de vêtements pour homme,s qu'elle a revendu en 2007 à Iconix, pour 204 millions de dollars US.

Problème, Iconix aurait dupé Rocawear ainsi que d'autres firmes, dont Ecko, Ed Hardy ou encore PONY en dévoilant de fausses données financières tout en ne fournissant pas les services promis. Si, au début, tout c'est bien déroulé, Rocawear continuant sa collaboration avec Iconix, le prix des actions restant stable, très vite, la situation s'est dégradée.

Aujourd'hui, les actions de la firme valent moins d'un dollar et Iconix est accusé d'avoir "pris la fuite avec l’argent de ses licenciés sans fournir l’appui promis à la marque et à la vente". Le représentant de Jay-Z affirme en outre que jamais il n'aurait vendu sa marque s'il avait été mis au courant des pratiques douteuses d'Iconix. "Les plaignants n'auraient jamais confondu leurs intérêts commerciaux avec Iconix s'il avait révélé la véritable situation de son entreprise ou la fraude comptable massive dans laquelle il était engagé".

Interviewé par la SEC, l'organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés, Jay-Z a donc du tout déballé. Aujourd'hui, ce dernier réclame réparation et invite les représentants d'Iconix à prendre en charge tous les frais de justice dépensés à cette occasion.