PEOPLE

Kev Adams : victime de grossophobie, il en parle ouvertement

06 mai 2019 à 11h06
Plus jeune, Kev Adams a galéré, à cause notamment du harcèlement dont il était la victime.

Invité dans l'émission Ca ne sortira pas d'ici, l'humoriste et acteur Kev Adams a accepté de revenir sur un traumatisme d'enfance, un traumatisme qui, encore aujourd'hui, semble l'affecter au plus haut point. Victime de harcèlement scolaire, le jeune homme a ainsi avoué avoir énormément souffert de son poids et de ses boutons. « Ce qui m’a le plus fait souffrir, ce sont les boutons et le poids. Un jour, j’étais dans le vestiaire après le sport et on m’a dit : ‘hey le petit gros, il veut des sandwichs ?’ Je me rappelle que ce jour-là, ça m’avait fait mal ». 

Cette attitude, il l'a vraiment mal vécu. Touché, mal à l'aise, il a eu beaucoup de mal à s'en remettre. Développant une sorte de mécanisme de défense, Kev Adams utilise aujourd'hui encore sa technique... Qui lui a d'ailleurs donné des soucis de santé puisqu'il est devenu asthmatique. « Je suis rentré à la maison vraiment pas bien et ça m’a atteint pendant plusieurs jours. Depuis ce moment, je rentre le ventre (…). Encore aujourd’hui à l’heure où je vous parle, je rentre le ventre. C’est un traumatisme et d’ailleurs, j’ai commencé à faire de l’asthme autour de 23 ans. Parce que justement, mon médecin m’a dit que je ne respirais pas bien »