L'Etat justifie "follement" le contrôle au faciès !!

URBAN HIT

29 février 2016 à 10h52 par La rédaction

Manuel Valls.

En 2011, des jeunes issus de l'immigration étaient contrôlés abusivement par la Police judiciaire. L'Etat a été condamné quelques mois plus tard pour "faute lourde". Les tribunaux reconnaissaient pour la première fois en France un cas de contrôle au faciès. Mais c'était sans compter sur L'état a formé un pourvois en cassation. Voici la ligne de défense de l'Etat.

'Les réquisitions du parquet entendaient que soient réalisés des contrôles d'identité pour rechercher et poursuivre, en particulier, les infractions à la législation sur les étrangers. La cour d'appel ne pouvait alors dire que les services de police judiciaire avaient commis une faute lourde établie par le contrôle [...] de la seule population dont il apparaissait qu'elle pouvait être étrangère, sans rechercher si ce contrôle n'était pas justifié par l'objet de la réquisition en exécution de laquelle il était réalisé.' 

Ce jargon technique ne peut signifier qu'une seule chose. Première chose, les étrangers sont forcément de couleur. Et deuxième chose, les français sont tous blancs.