"L'objectif est de dégrader Macron, quitte à perdre en crédibilité" : découvrez comment Le Pen s'est préparée pour le débat du second tour.

URBAN HIT

15 janvier 2018 à 15h50 par La rédaction

De son propre aveu, Marine Le Pen a "râté" le débat de l'entre deux tours.

Interrogée au mois d'octobre sur France 2, Marine Le Pen s'est laissée aller à quelques confessions, assurant notamment avoir "raté un rendez-vous important avec les français". Faisant référence à son débat de l'entre deux tours de la présidentielle, que tout le monde a qualifié de raté, Marine Le Pen s'est bien tenue d'en dévoiler les coulisses. En effet, il semblerait que son objectif n'ai jamais été de bien figurer mais plutôt de tout faire afin de rabaisser celui qui remportera finalement l'élection, Emmanuel Macron. En effet, une note de Damien Philippot, le frère de Florian, assure que "l'objectif [du débat] est de dégrader l’image de Macron, quitte à perdre en crédibilité, pour pousser des gens dans l’abstention" et de miser sur "une crise de nerfs" de son adversaire. L'idée était claire : que Macron s'emporte face à l'arrogance de Marine Le Pen. Une stratégie qui n'aura finalement jamais payé puisque le candidat LREM est resté inflexible durant tout le long du débat.

Une stratégie a même été mise en place en cas de coup de sang de Macron... "Il ne faut pas répondre en riant, ou en se réjouissant, parce que les gens n’aiment pas qu’on donne l’impression d’être fier d’un coup, explique la note. Il faut au contraire, à ce moment, prendre une mine inquiète, concernée, pour accompagner les Français dans leur interrogation." Accusant son rival d'être "agacé" et "énervé" tout au long de la retransmission, Marine Le Pen en a sans doute bien trop fait. Une stratégie qui se sera également basée sur l'utilisation de fake news, MLP assurant notamment qu'Emmanuel macron était "titulaire d'un compte offshore aux Bahamas". 

Bref, cela n'aura visiblement pas vraiment fonctionné !