La descente aux enfers continue, Pascal Soetens appelle Hanouna à l'aide

URBAN HIT

5 septembre 2019 à 9h42 par La rédaction

Pascal le Grand Frère traverse une bien mauvaise passe.

Les temps sont compliqués, et ce, pour tout le monde. En effet, si les Français galèrent, certaines personnalités publiques semblent avoir la vie dure. Récemment, c'est Pascal Soetens, l'inoubliable Grand frère, qui a confié à Non Stop People que sa vie ressemblait aujourd'hui à un cauchemar. S'il a réussi à ramener un peu de calme au sein d'une famille qui s'est longtemps déchirée, Pascal ne vit pas pour autant que des moments complices.

Pascal Soetens, les galères financières

La raison ? L'argent. En effet, ce dernier a récemment avoué qu'il ne touchait que 441 euros par mois. Afin de subvenir à ses besoins, ce dernier fait donc de petites apparitions ici et là. Au mois de juin dernier, il a par exemple été vu à Bordeaux, à l'occasion de « La nuit de la sécurité routière ». D'ailleurs, celui-ci a confirmé que malgré sa présence à l'écran, tout n'a pas toujours été très rose au niveau finance. « Sur la première année de ‘Pascal le grand frère’, on était entre 0 et 15.000 € sur l’année. Si on divise par douze mois, je suis smicard de la télé. Aujourd’hui, je gagne moins. »

Hanouna, en sauveur

Aujourd'hui, la situation est encore pire ! En effet, ce dernier ne touche pratiquement plus rien à cause de son statut d'intermittent. Il ne fait plus assez d'heures afin de toucher le chômage, résultat, les fins de mois sont compliquées. « Aujourd’hui, comme je suis intermittent du spectacle, mon contrat étant terminé, on doit faire un nombre d’heures pour toucher le chômage. Je n’ai plus ce nombre d’heures suffisant. Aujourd’hui, je suis à 441 € par mois. Aujourd’hui, je me débrouille. Il faut faire des prestations. »

Sa solution ? Travailler avec et pour Cyril Hanouna, avec qui il a toujours entretenu de très bons rapports. « Compte sur moi. Si tu as besoin de moi, je suis libre. J’adore Cyril. Et il y avait peut-être ce projet d’arriver sur cette émission. Je ne sais pas si c’est toujours d’actualité. Moi, ça me ferait chaud au cœur d’arriver dans l’équipe. »