La Haine 2 "sera très violent"

URBAN HIT

3 novembre 2014 à 17h49 par La rédaction

La scène se passe en 1995. Un jeune réalisateur de cinéma Mathieu Kassovitz montre sur l'estrade  pour récupérer "le prix de la mise en scène" au festival de Cannes pour son film "La Haine". Avec le film "La Haine", Kassovitz a réussi à décrire la réalité des quartier.

Aujourd'hui, il pense peut être à faire la Haine 2 : « Il n'y a pas une journée sans que quelqu'un me rappelle ce film. J'ai l'impression qu'on a tapé juste. La grande question est : dois-je réaliser La haine 2 ou pas ? ». C'est vrai que le film est entré dans les annales. 

Mais il prévient que le deuxième volet de "la Haine" s'il sort sera très violent :  "Si je la fais, c'est dans l'année qui vient. Mais est-ce que j'ai envie d'y aller à une époque où marquer les esprits est plus compliqué. Je n'ai pas peur de rater le film, mais je crains qu'il ait moins d'impact dans un monde où tout remplace tout à toute vitesse. Si c'est juste pour faire des entrées, ça ne m'intéresse pas. La haine 2 serait très violent et je ne sais pas si le milieu est prêt à l'accepter. Je pense aussi qu'il faudrait imaginer une autre façon de diffuser le film »

Le cinéma est à l'image de la société, qu'en pensez vous ?