La justice américaine veut saisir les adresses IP de 1.3 millions d'internautes anti-trump !

URBAN HIT

18 août 2017 à 12h45 par Florian

Les techniques utilisées par l'administration Trump laissent songeur...

Le concept de liberté commence de plus en plus à s'effriter aux Etats-Unis. En effet, le département de la justice américain vient de transmettre une bien drôle de demande ! Celui-ci souhaite en effet récupérer l’adresse IP du 1,3 million d’internautes qui se sont connectés sur le site Disruptj20.org, organisateur de manifestations anti-Trump. En plus de ces adresses IP, le Département souhaite également avoir accès aux coordonnées personnelles des ces usagers : informations de contact, adresse e-mail, et même les photos de ceux-ci ! Autant dire que si cela aboutit, la grogne devrait se faire sentir. 

D'après le porte-parole de l'hébergeur Dreamhost, qui travaille en collaboration avec le site, la demande officielle de récupération des adresses IP a été reçue il y a quelques mois déjà. Cependant, celle-ci a été laissée sans réponse : "Ces informations pourraient être utilisées pour identifier des individus qui se sont servis du site pour s’informer et exprimer leur opinion politique, comme leur garantit le premier amendement de la Constitution américaine. Ça devrait suffire à alerter tout le monde. Pour nous, il s’agit là d’un exemple d’acharnement et d’abus d’autorité de la part du gouvernement. Le fait que le département de la Justice demande des informations sur 1,3 million de personnes soulève de vives inquiétudes. Nos avocats spécialisés dans les questions de vie privée sont en train d’étudier la situation."

En effet, le gouvernement utilise généralement ce genre de technique pour des sites web pédophiles ou en rapport avec la drogue. Utiliser ce genre de process à des fins politiques ne devrait ainsi pas être autorisé.