FAITS DIVERS

Laon : après le drame, le premier témoin raconte

30 juillet 2020 à 16h48
Le premier témoin de l'accident de Laon a accepté de témoigner.

Après l'accident survenu sur la A7, il y a quelques semaines, au cours de laquelle plusieurs enfants ont perdu la vie, un nouvel accident gravissime a été répertorié du côté de Laon, le 28 juillet dernier. Au cours de ce drame, quatre enfants ont perdu la vie. La conductrice, prise au piège des flammes, a été secourue et transportée à l'hôpital. L'homme par qui tout serait arrivé, un routier, aurait tenté de récupérer un objet tombé au sol. En déviant, il aurait alors percuté la voiture de la jeune femme et ne se serait pas arrêté. Il est actuellement entendu pour homicide et blessures involontaires.

Salah lui, a été le témoin principal de ce qui s'est passé. Au moment de l'impact, ce dernier a arrêté son véhicule, afin de venir en aide aux personnes bloquées. Ne pouvant aider les enfants, il a alors aidé la mère de famille, en état de détresse. « Je suis venu, la voiture était en flamme. J’ai vu une dame qui était près de la voiture et j’ai pensé que c’était dangereux pour elle donc je l’ai amenée plus loin. Et je lui ai demandé s’il y avait quelqu’un à l’intérieur du véhicule et elle m’a dit oui, il y a mon enfant et mes trois neveux. Je ne les voyais pas tellement ça brûlait » a-t-il expliqué au micro de BFM TV.

Toujours sous le choc, il continue, donnant de tristes détails, « On ne pouvait rien faire, c’était impossible. Côté passager, j’entendais crier, je voyais même sa petite main qui dépassait de la fenêtre. C’est affreux. En plus, quand les secours sont arrivés, la mère ne voulait pas qu’on s’occupe d’elle. Elle criait ‘mes enfants, ils sont morts, mes neveux’. J’ai essayé de la réconforter, j’ai fait ce que je pouvais. Regarder ces enfants et ne rien pouvoir faire, c’est choquant. Je n’ai pas dormi de la nuit. Même là encore, je suis fort en moi, mais j’ai envie de pleurer ».