CORONAVIRUS

Le confinement aurait-il un impact sur notre cerveau ?

19 novembre 2020 à 11h03
Le covid-19 aurait un impact terrible sur la mémoire.

On le sait, le confinement n'a rien de bon pour notre santé mentale et physique, mais il est nécessaire si nous souhaitons lutter efficacement contre la pandémie de covid-19. Manque d'activité sportive, d'interaction sociale, l'ennuie, la vague impression de ne rien faire de ses journées, le fait de ne pas savoir de quoi demain sera fait voire même la dépression, les symptômes liés au confinement sont multiples. Mais si un symptôme revient souvent, c'est bien celui de la perte de mémoire.

En effet, l'impact du confinement, du manque d'interactions et de problèmes rencontrés rend notre cerveau un peu moins efficace. Les conversations que nous pouvons avoir autour d'un verre, d'un repas, sont anodines sur le moment, mais aident à consolider notre mémoire, à se créer des souvenirs et donc, entraînent le cerveau. En situation de stress chronique, d'anxiété voire de dépression, le cerveau est beaucoup moins actif. En additionnant ces symptômes liés au confinement, on obtient donc un drôle de cocktail. 

Nos repères sont chamboulés, bousculés. Le télétravail demande également une nouvelle forme de concentration et il est parfois possible de se retrouver extrêmement fatigué. Catherine Loveday, professeure en neuroscience cognitive à l’université de Westminster, affirme ainsi que notre sédentarité influe sur le mémoire. Dans l'idée, elle préconise de sortir un peu tous les jours se promener, afin de continuer à avoir des repères.