Le continent africain serait en train de se séparer en deux !

URBAN HIT

22 mars 2018 à 13h48 par La rédaction

D'ici 50.000 ans, le continent africain pourrait bien se séparer en deux.

Depuis le 16 mars dernier, un véritable déluge est en train de s'abattre sur le Kenya. Résultat, les pluies torrentielles sont d'une violence telle que 16 personnes ont déjà trouvé la mort. En effet, entre inondations et glissements de terrain, le pays n'est pas épargné. Les routes ont également été durement touchées. D'ailleurs des automobilistes médusés ont pu témoigner de la création d'une faille de 15m de profondeur et de 20m de large, avant toute l'eau boueuse ! Une fissure pas si anodine que ça... « Les scientifiques savent depuis plusieurs années déjà que la plaque tectonique africaine se sépare de la plaque somalienne au niveau de la vallée du grand Rift, un phénomène géologique qui s’étend de la mer Rouge au Zambèze, sur plus de 6 000 km et 40 à 60 km de largeur » a ainsi déclaré David Adede, un géologue cité par le journal britannique, The Independent.



Ainsi, selon les géologues, la Somalie, la moitié de l’Éthiopie, du Kenya et de la Tanzanie devraient se séparer du reste du continent d'ici à 50.000 années - autant dire qu'on a encore un peu de temps devant nous. Un nouvel océan devrait apparaître et séparera les deux rives. Depuis une dizaine d'années, de nombreux phénomènes du type sont apparus dans la région ou de plus en plus de petites fissures apparaissent. En septembre 2005 déjà, une fissure géante s'est ouverte dans la croûte terrestre au nord de l'Afar, une région désertique située au niveau de la frontière entre l'Erythrée et l'Ethiopie: « Cet épisode d’ouverture de l’automne 2005 marque sans doute l’instant zéro de l’ouverture d’un océan dans cette partie du monde » estimait d'ailleurs à l'époque Éric Jacques, directeur adjoint de l’Institut de physique du globe de Paris (IPGP).