Le fait de sentir la nourriture ferait lui aussi grossir !

URBAN HIT

23 juillet 2017 à 5h07 par Florian

Un récente étude l'assure, sentir la nourriture aurait un impact sur notre métabolisme.

Relayée par GQ, cette étude menée Cell Metabolism l'assure, le simple fait de sentir la nourriture aurait un fort impact sur notre métabolisme. Les scientifiques s'appuient en fait sur les résultats de leur recherche menée sur trois groupes de souris. Le premier groupe comportait des souris dîtes "normales". Le second groupe lui, a été formé par des souris dont l'odorat a été artificiellement développé tandis que le troisième et dernier groupe comportait des souris dont l'odorat a temporairement été inhibé.


Ces trois groupes ont ensuite été soumis à un test "Burger King", quatorze semaines durant. Les trois groupes ont alors reçu la même quantité de nourriture. À la fin de l'expérience, toutes les souris du premier et du second groupe étaient alors largement en surpoids tandis que le troisième groupe - qui ne pouvait rien sentir - avait à peine grossi. Plus impressionnant encore, des souris du troisième groupe, alors en surpoids, sont revenu à un poids normal à la fin de l'expérience !


Chez l'homme, ce genre de conclusion n'a encore jamais été vérifié, même si les scientifiques l'assurent, il existe bien un lien entre notre odorat et notre palais. L'exemple le plus probant étant celui du rhume. En effet, lorsque nous sommes enrhumé, généralement nous n'avons que peu voir pas du tout faim. La faute à notre nez qui est 1.000 fois plus sensible que notre palais. En effet, la perte de sensibilité olfactive peut avoir d'incroyables conséquences sur notre alimentation.