SOCIETE

Le gouvernement a durcit les règles de Confinement. Découvrez-les!

24 mars 2020 à 14h36
Alors que certains Français prennent les mesures de confinement à la légère, le gouvernement a décidé de hausser le ton.

Alors que la France est toujours confinée, le gouvernement a décidé de durcir les règles. Beaucoup trop de citoyens semblent prendre à la légère les mesures annoncées par le président Macron. Résultat, son Premier ministre, Edouard Philippe, a décidé de monter au créneau afin d'annoncer de nouvelles restrictions. Résultat, les sorties sportives autorisées seront désormais limitées à une heure par jour, dans un rayon de 1 kilomètre.



Autre point important, les marchés ouverts seront dorénavant fermés sauf si les maires en décident autrement. Une nouvelle qui intervient quelques heures seulement avant que l'exécutif n'annonce un probable rallongement de la durée du confinement. Prévu initialement pour 15 jours, ce dernier pourrait finalement durer entre 4 et 6 semaines. Le conseil scientifique sera chargé de se réunir ce mardi afin d'évoquer le sujet avec le président. « Je sais que beaucoup de nos concitoyens aimeraient pouvoir retrouver le temps d’avant, mais il n’est pas pour demain. Résultat, son Premier ministre, Edouard Philippe, a décidé de monter au créneau afin d'annoncer de nouvelles restrictions.

Enfin, l'exécutif a appelé toutes les personnes en capacité à participer à « l'effort de guerre contre la maladie » en appelant les gens à se rendre auprès des agriculteurs afin de les aider. Autre appel, celui concernant la réserve civique. « Nous avons besoin d’une réserve civique pour accompagner les personnes âgées, en veillant à respecter les consignes de sécurité que nous imposons et notamment le confinement ». Enfin, il semblerait qu'aucun couvre-feu à l'échelle nationale ne soit rapidement mis en place. En revanche, les amendes restent bien à 135 euros et passeront à 1.500 euros en cas de récidive. « Il faut que nos concitoyens respectent très strictement les consignes de restriction » a rappelé Edouard Philippe ajoutant que le gouvernement se réservait le droit d'alourdir encore plus les consignes de confinement.