Le mannequin kidnappé pour être vendu sur le dark net donne quelques détails sordides sur son agression !

URBAN HIT

8 août 2017 à 9h08 par Florian

Enlevée pour être vendue sur le dark net, Chloe Ayling, 20 ans, a tenu à revenir sur son incroyable agression.

Nous vous en parlions il y a quelques jours. En effet, une jeune mannequin anglaise s'est fait enlever à Milan dans le but d'être vendue sur le dark net comme esclave sexuelle. Cependant, celle-ci n'a du son salut qu'à... Son fils de deux ans. En effet, ses ravisseurs avaient comme ligne de conduite de ne pas s'en prendre aux mères. Heureusement pour elle donc, puisqu'elle a pu être libérée. Ses ravisseurs eux, ont été arrêtés, sauf l'un d'entre eux qui court toujours dans la nature.

Interrogée par les médias du monde entier, Chloe Ayling, 20 ans, a tenu à revenir sur cette agression, dévoilant au passage, quelques détails improbables ! « Quelqu'un portant des gants noirs est arrivé derrière moi et a mis une main sur mon cou et l'autre sur ma bouche, tandis qu'un deuxième (...) m'a injecté quelque chose dans le bras droit. Je crois que je me suis évanouie parce que lorsque je me suis réveillée, je n'avais sur moi que mon body et des chaussettes, j'avais les chevilles et les poignets liés et ma bouche scotchée. J'étais dans un sac de voyage avec un petit espace pour respirer » a ainsi déclaré la jeune femme au cours d'un entretien pour le journal italien Corriere della Sera. Celle-ci a également assuré avoir été dans l'obligation de dormir par terre durant sa semaine de captivité. 

Aujourd'hui, la police italienne travaille en collaboration avec la police anglaise et polonaise afin de démanteler cet incroyable trafic très rentable. En effet, les ravisseurs de la jeune femme auraient tenté de la vendre... 300.000 dollars !