Le nombre de "digisexuels" devrait drastiquement augmenté !

URBAN HIT

1er décembre 2017 à 6h40 par Florian Guenet

Le nombre de "digisexuels" serait en plein boom.

Visiblement, l'ère du sexe virtuel est bel et bien arrivée et il se pourrait que d'ici à cinq ans, au moins une personne de notre entourage ait essayé le "digisexe", à savoir, le sexe avec une poupée spécialement conçue pour. Car oui, aujourd'hui, il existe un mot qui définit ces personnes trouvant la satisfaction dans le sexe virtuel. Membre de l'université de Manitoba, le docteur Neil Mccarthur s'est d'ailleurs exprimé sur le sujet chez nos confrères du Daily Mail : "Plus ces technologies avanceront, plus les gens les adopteront et c'est tout logiquement que le nombre de "digisexuels" augmentera. De nombreuses personnes trouveront pleinement satisfaction grâce à ces poupées et leur identité sexuelle sera pleinement dévoilée. D'autres, pourront s'y essayer, mais préféreront toujours le contact humain."

Sex doll

Mais qui donc est à l'origine de ces poupées ? Quelque part aux Etats-Unis, un certain Bryan a mis en ligne son propre site, Silicon Wives (traduisez, femmes en silicone). En effet, après avoir regardé un film, celui-ci a eu l'inspiration divine et s'est donc lancé en février 2016 : "J'ai longtemps travaillé dans l'industrie du sextoy. Je m'occupais surtout de vendre des vibros et autres jouets du genre. Mais ce marché a explosé et de nombreux concurrents se sont joint à la fête. Je suis sorti du milieu et j'ai cherché de nouvelles opportunités dans le marché du sexe. Je n'avais jamais entendu parlé des poupées sexuelles jusqu'au jour ou j'ai regardé "Une fiancée pas comme les autres" avec Ryan Gosling. Je n'arrivais pas à en croire mes yeux, la poupée semblait tellement réelle... Du coup, j'ai fait mes propres recherches sur le sujet".

Le marché du sexe lui, est estimé à 15 milliards de dollars à travers le monde. Bien entendu, les poupées n'occupent qu'une petite partie de ce chiffre d'affaires, mais devraient, à l'avenir, prendre une part plus importante... Surtout quand on sait qu'une seule, peut-être vendue entre 2 et 10.000 dollars. 

Vous l'aurez compris, le marché de la poupée n'est pas réservé qu'aux pervers, mais bel et bien aux dénicheurs de bonnes affaires. Longtemps présent sur le marché ou novice, ils n'ont qu'une chose en tête : profiter au maximum de ce nouvel essor !