Le pape François assure avoir « pleuré » après sa rencontre avec les Rohingyas.

URBAN HIT

4 décembre 2017 à 11h16 par La rédaction

Au cours d'une visite au Bangladesh, le Pape est allé à la rencontre de Rohingyas.

Dans l'avion qui le ramenait à Rome, le Pape, après six jours de voyage en Birmanie et au Bangladesh, a assuré avoir pleuré lors de sa rencontre avec la minorité musulmane apatride.  « Je savais que je rencontrerais les Rohingyas, mais je ne savais pas où et comment, c’était la condition du voyage pour moi » a-t-il ainsi déclaré aux journalistes présents avec lui. Celui-ci a également profité de ce moment face à la presse afin de rendre un hommage appuyé au gouvernement du Bangladesh qui a permis aux réfugiés de venir à sa rencontre à Dacca, depuis leur camp du sud du pays. « Ce que fait le Bangladesh pour eux est énorme, un exemple d’accueil », a-t-il ainsi déclaré. 

Effrayés, les réfugiés ont formé une file indienne afin de venir lui parler vendredi dernier, à l'occasion d'une rencontre interreligieuse. « Je pleurais, je cherchais à faire en sorte que cela ne se voit pas », a assuré le pape. « Ils pleuraient aussi. Je me suis dit, "je ne peux pas les laisser partir sans leur dire un mot" », a-t-il ainsi continué. C'est pourquoi celui-ci a pris le micro afin de leur demander « pardon » au nom de leurs persécuteurs. 

Cependant, le souverain pontif n'a, au cours de sa visite, jamais directement évoqué la minorité musulmane apatride et a également évité de l’appeler par son nom, prohibé dans ce pays bouddhiste. « Si j’avais prononcé ce mot dans un discours officiel, j’aurais "claqué la porte au nez" » des Birmans, à l’instar de jeunes en pleine crise d’adolescence, a-t-il dit. « On savait déjà ce que je pensais » rappelant par ailleurs s'être déjà publiquement exprimé sur ce sujet, lors de discours ayant eu lieu place Saint-Pierre.

Résultat de recherche d'images pour "rohingyas"

Résultat de recherche d'images pour "rohingyas"

Résultat de recherche d'images pour "rohingyas"