Le selfie, une marque d'insécurité !

URBAN HIT

6 mars 2015 à 13h17 par La rédaction

Voilà qui devrait porter un grand coup à la mode des selfies. Dans le cadre d'une étude au titre révélateur (Les photographies du manque et de la solitude), la psychologue néerlandaise Christyntje Van Gallagher s'est en effet intéressée à la personnalité des accros du selfie. Elle vient tout juste d'en publier les résultats, et ceux-ci sont sans appel ! Selon elle, les gens qui ne cessent de se photographier eux mêmes seraient en réalité mal dans leur peau et très peu sûrs d'eux. En manque d'affection, ils chercheraient ainsi la reconnaissance des autres. "Les selfies sont une fugue digitale de la réalité concrète, marquée par l'insécurité et la peur de l'abandon" explique la scientifique. Selon elle, l'addiction aux selfies serait synonymes d'un ego très faible. "Les personnes addictes au selfie évaluent leur niveau de bien-être social en se basant sur les 'likes' que les images de leur Moi reçoivent. En utilisant des filtres et autres technologies de manipulation d'image, ils tentent de fabriquer une image idéale d'eux-mêmes. La vie réelle, elle, est sans Photoshop". Et ce n'est pas tout. Elle a en effet mis en évidence un lien entre la prise de la selfies et l'activité sexuelle. Et selon son étude, les accros aux selfies seraient avant tout des gens sexuellement frustrés ! Pour arriver à ce résultat, elle a interrogé 800 personnes qui prennent régulièrement des selfies, et 83 % d'entre elles ne se sentaient pas épanouis sexuellement et s'avouent frustrés. En bref, plus vous prenez de selfies, moins vous êtes actifs sexuellement ! Et pour Kim Kardashian, on en déduit quoi ?