Le témoignage touchant d'un homme battu...

URBAN HIT

9 juillet 2015 à 13h04 par La rédaction

Malheureusement, on n'en parle pas assez souvent mais tous les 13 jours, un homme meurt sous les coups de son épouse. Maxime Gaget aurait pu faire partie de cette statistique s'il n'avait pas eu le courage de tirer le signal d'alarme...

C'est en 2009 qu'un médecin légiste vient au chevet de Maxime pour l'ausculter. Il est dans un état très critique avec un visage durement tuméfié, le cartilage du nez complètement détruit, 8 phalanges cassées, le crâne lacéré, le cartilage de l'oreille gauche explosé, ses cheveux et sa barbe brûlés, des dents cassées, un décollement de la rétine ainsi que des entailles et hématomes sur tout le corps... Mais qui a fait ça ? Nadia, son ex-compagne !
"A quelques semaines près, j'étais mort"
Le pauvre homme était séquestré chez lui, son quotidien ? des coups, des coups et encore des coups... C'est le frère de Nadia qui a prévenu la famille de Maxime, ils ont donc décidé d'organiser une sorte de "mission sauvetage" avec la police. 16 mois avant cet enfer, il tombe amoureux de cette fameuse Nadia, une mère célibataire sans emploi. Maxime s'installe chez elle, dans son appartement parisien...
"Les premières violences ont commencé deux mois après mon arrivée. Aujourd'hui encore, je me pose la question: pourquoi je suis resté ? J'étais sous emprise comme dans une secte"
Nadia commence à l'éloigner de ses amis et de sa famille en prenant soin de lui vider littéralement son compte en banque... Il dormait soit par terre soit dans un placard mais reste malgré tout silencieux. Mais 6 ans plus tard, à quelques jours du procès, il relève la tête et brise ce tabou en prenant son courage à deux mains; il est l'auteur d'un livre qui raconte son triste quotidien, en espérant changer les esprit pour que de telles choses ne se produisent plus.