tonimage
tonimage

Les pandas roux, nouvelles victimes du braconnage en Asie.

URBAN HIT
Crédit: Alex ASBURY / PERTH ZOO / AFP

8 février 2018 à 13h21 par La rédaction

Les braconniers ont une nouvelle proie.

Espèce déjà en danger, le panda roux risque de connaître quelques heures compliquées. En effet, au Laos, le mois dernier, six petits pandas ont été sauvés de justesse par des gardes frontaliers. Une nouvelle qui fait craindre aux défenseurs de l'environnement le développement un nouveau trafic, et ce, même si le Laos, qui partage ses frontières avec la Chine et le Viêtnam est un pays habitué à ce genre de pratique.

Sur les six pandas retrouvés, seuls trois ont d'ailleurs survécus. Transférés dans un sanctuaire de Luang Prabang, dirigé par l'ONG Free the Bears, dans le nord du Laos, les pandas y seront soignés avant d'être relâchés. « Ils ont passé la période de quarantaine initiale de deux semaines, ce qui nous a permis de les déplacer dans des cages plus grandes, où ils ont plus de place pour grimper », a d'ailleurs expliqué à l'AFP Rod Mabin, un des responsables de l'ONG, avant de continuer, « C'est une découverte très inhabituelle. Ils étaient fort probablement destinés à un zoo privé ou au commerce d'animaux exotiques ».

Aujourd'hui, l'espèce est sur la liste rouge  de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et ce, depuis 1960 déjà. La réduction de son habitat et le braconnage sont les principales raisons au déclin des pandas roux.