tonimage
tonimage

Les paroles de rap français s'invitent dans les slogans de manif ! (photos)

URBAN HIT

12 avril 2016 à 8h31 par La rédaction

"Se lever pour 1200 euros, c'est insultant" ou encore "Je voulais un CDI, Hollande m'a dit Lelela"

rap-tt-width-604-height-403-crop-0-bgcolor-000000-nozoom_default-1-lazyload-0 Le rap français n'a pas fini d'inspirer les jeunes, les vieux mais aussi les slogans de manifestations. Qu'il s'agisse du lycée Fénelon dans le VIème arrondissement ou Le Corbusier d'Aubervilliers, les paroles de rap français s'invitent à la table des protestations. Sur les murs des divers lycées, on peut lire les paroles du rappeur SCH : "Se lever pour 1200 euros, c'est insultant" ou encore un remix du groupe 113 : "Je voulais un CDI, Hollande m'a dit Lelela". Un journaliste du Monde s'est intéressé aux nombreuses banderoles et a remarqué cette tendance qui est de brandir des textes de Booba, MHD, PNL ou encore Maître Gims. Un fait qui doit ravir les artistes car le but premier pour un chanteur est d'inspirer, pour le coup c'est réussi ! https://twitter.com/AnneChDusseaulx/status/707512231202783232 C'est d'ailleurs non sans fierté que de nombreux rappeurs ont partagé ces slogans sur Twitter. SCH s'est exprimé à Vice en expliquant les paroles de son titre A7 : "Se lever pour 1200 euros, c'est insultant", il explique que "y'a quand même une assez grande inégalité des salaires. C'est dans ce sens-là que je le dis, et surtout pas pour blâmer les gens qui se lèvent pour 1 200 euros, c'est eux les vrais héros". https://youtu.be/httfJoffl9E