Les plus grands criminels de Paris ! (photos)

URBAN HIT

21 janvier 2016 à 13h26 par La rédaction

Paris : la ville lumière, le comble du romantisme, celle où tous les rêves sont possibles...


Oubliez tous les clichés qui vous évoque la ville de Paris car nous allons vous parler des pires criminels parisiens. Ceux qui ont terrorisé la ville, ceux qui ont fait tellement du sale qu'on en parle encore aujourd'hui !

Henri Désiré Landru - Le Barbe Bleue de Gambais


1-1-600x864

Il est l'un des tueurs en série français le plus connu, il avait même un petit surnom : Barbe Bleue de Gambais. Au lendemain de la première guerre mondiale, Landru a profité du fort nombre de veuves pour les séduire. Il s'emparait de l'argent de ces pauvres femmes avant de les zigouiller. Il disposait les corps en les brûlant dans des fourneaux puis en les enterrant. Chez lui, on été trouvé plusieurs kilos d'ossements, chose qui n'ira pas dans son sens lors de son procès. Il a été décapité en 1922 en laissant derrière lui 11 victimes.

Marcel Petiot - Le Docteur


2-2-600x283

Depuis sa plus tendre enfance, cet homme a été diagnostiqué bipolaire, neurasthénique, déséquilibré mental, dépressif paranoïaque et phobique par les médecins. Cependant, il parvient à obtenir un diplôme en médecine en 1921. Il pose ses valises à Paris au cours de l'année 1933 et y ouvre son cabinet médical. Malheureusement, son cabinet ne sera qu'un prétexte à sa cruauté. En effet, il l'utilisera à des fins bien différentes : il proposera aux personnes traquées par la Gestapo de leur faire quitter la France de façon illégale. Pour ce faire, les personnes devaient venir la nuit avec tous leurs biens de valeur rangés dans une valise. Jusque là tout va bien, sauf que Petiot tuait ces personnes (en les gazant) et faisait disparaître leur corps. Il est accusé d'avoir tué 27 personnes et sera exécuté.

Thierry Paulin - Le Monstre de Montmartre


3-1

Thierry Paulin avait un goût prononcé pour le meurtre des vieilles dames, plus précisément celles du 18ème arrondissement de Paris. Il décide de s'attaquer aux personnes les plus fragiles afin d'obtenir de l'argent plus facilement. Il a assassiné plus de 20 vieilles dames en les battant à mort ou en les forçant à boire du détergent. Ensuite, il allait dépenser leur argent dans les boîtes de nuit avec son complice (et amant). Inculpé pour 18 meurtres (bien qu'il en ait revendiqué 21), Thierry Paulin a été emporté par le SIDA dans sa cellule le 16 avril 1989 avant même son jugement.

Henri Pranzini - Le Chéri Magnifique


4-1-600x663

Ce fils d'italiens installés en Egypte était mercenaire à la solde de l'armée des Indes puis des Russes. Il finit par s'installer à Paris et devient une sorte de gigolo (il vendait ses charmes à ces dames). Il est arrêté en 1887 car la police retrouve les corps de la courtisane Claudine-Marie Regnault, sa femme de chambre et sa fille. Ces personnes ont été sauvagement égorgées. Quelques semaines plus tard, Pranzini sera guillotiné, bien qu'il avait nié les fait jusqu'à la fin.

Albert Soleilland - Le premier "profanateur"


5-1-600x387

Ce monsieur est le premier cas de tueur pédophile français, il entre dans l'histoire en 1907. Sa victime était une jeune fillette de 11 ans. Condamné à mort, il ira finalement au bagne où il mourra en 1920.

Guy Georges - Le Tueur de l'Est Parisien


6-1

Abandonné dès sa naissance, il est recueilli par une famille à son adolescence. Elle finira par le placer dans une famille d'accueil après avoir tenté à plusieurs reprise d'étrangler ses s�?urs. Apparemment, ses gestes venaient de pulsions incontrôlables. Dans les années 80, il vague entre foyers et prison pour des agressions, viols, etc. En 1991, il commet son premier meurtre. Puis il se lance dans une furie meurtrière qui s'arrêtera en 1997. Arrêté en 1998, il est condamné à l'emprisonnement à perpétuité pour le meurtre de 7 personnes.

Cabard et Miquelon - Le duo maléfique


Sans titre 1

Dans le Paris du 15ème siècle, ce duo avait terrorisé la capitale. On leur connait plus de 143 meurtres à leur actif. Les victimes sont toutes mortes de la même façon : un barbier les égorgeait à l'aide d'un rasoir, puis son voisin pâtissier s'occupait des corps pour en faire des pâtés que les parisiens s'arrachaient.

La Marquise de Brinvilliers


10-1-600x553

Cette Marquise présente à la cour de Louis XIV est la principale protagoniste de l'affaire "des poisons". Marie Madeleine Dreux d'Aubray était amoureuse d'un homme qui répondait au doux nom de Godin de Sainte-Croix. Seulement, son père n'était pas trop pour cette union. Il fait donc emprisonner l'amoureux qui apprend en prison l'art de l'empoisonnement. A sa sortie de prison, il apprendra à sa douce comment empoisonner les gens. Elle tue donc toute sa famille par empoisonnement. Pourquoi ? Pour s'enrichir de l'héritage et couler des jours heureux avec son chéri. Le fait de voir que sa belle est capable de tuer toute sa famille sans remord, je ne vous cache pas que le gars a eu quelques raisons de se méfier d'elle... Il a donc dissimulé toutes les preuves dans un coffre qui sera découvert le jour de sa mort. La jeune marquise part pour Londres et trouve refuge dans un couvent de Liège. Elle finit par se faire arrêter, torturer, décapiter à l'épée. Son corps sera ensuite brûlé et ses cendres dissimulées dans la Seine.