SOCIETE

Lisbonne, Leicester, Melbourne : une partie du monde se reconfine

02 juillet 2020 à 09h51
De grandes villes à travers le monde ont décidé de se reconfiner.

Alors que la France semble gérer au mieux la crise du covid-19, dans certains pays, la situation est plus compliquée à assumer. Aux USA ou au Brésil, le nombre de cas ne cesse d'exploser et les courbes repartent à la hausse. En Europe, dans certaines régions, la situation est sensiblement similaire. Du côté de Leicester, en Angleterre, le gouvernement a décidé de reconfiner l'ensemble de l'agglomération, soit 600.000 habitants, à cause d'une hausse jugée trop rapide du nombre de contaminations. Seuls les commerces essentiels sont autorisés à rester ouverts. Un point sera fait dans 2 semaines.

La situation est sensiblement similaire du côté de Lisbonne, au Portugal, ou 700.000 personnes sont désormais reconfinées. En Espagne, plusieurs foyers de transmission ont été découverts et ces derniers sont particulièrement surveillés. En Allemagne, deux cantons situés à l'Ouest du pays vont pouvoir s'ouvrir un peu plus après avoir été reconfinés le temps de quelques semaines. 280.000 personnes sont concernées. Toutefois, les 360.000 personnes du canton de Gütersloh vont rester chez elles jusqu'au 7 juillet prochain.

Plus loin, en Australie, les 300.000 habitants de la banlieue Nord de Melbourne vont être reconfinés pour un mois après la découverte de 73 nouveaux cas non loin de cette grande agglomération. En Inde, alors que le déconfinement s'opère peu à peu, le nombre de cas explose. 2.000 personnes sont décédées en 24 heures, le 17 juin dernier ! Chennai, ville de 15 millions d'habitants va ainsi rester fermée encore quelques semaines. Enfin, en Chine, les habitants de Pékin ont été invités à restreindre leurs déplacements et à rester chez eux. Plusieurs quartiers de la ville ont été reconfinés à la mi-juin, par contrainte d'une seconde vague.