Mac Tyer explique la mort de son frère

URBAN HIT

10 mars 2015 à 10h46 par La rédaction

Il y a quelques jours, Mac Tyer apprenait une terrible nouvelle, avec la mort de son frère Bigou. Très touché par ce drame, il a pris le temps de s'organiser avec sa famille avant de s'expliquer publiquement. Sur sa page Facebook, il vient maintenant de publier un communiqué officiel, dans lequel il revient sur les circonstances de cette tragédie.

Il y explique que "Bigou s'est fait opérer d'une hernie abdominale à la clinique Mont-Louis dans le 11eme arrondissement de Paris". Une intervention habituellement bénigne, mais qui a mal tournée. Cependant, l'établissement a été incapable de lui fournir une explication : "Le chirurgien (...) nous a répondu « Je ne sais pas de quoi il est mort. Je ne comprends pas ». Cette phrase résonne en permanence et alimente notre incompréhension totale et notre malaise extrême." Socrates est donc furieux qu'on ne l'ait pas prévenu : "On a été privé de l'information d'une éventuelle complication pendant l'opération qui nous aurait au moins permis de rester mobilisés, proches de lui dans le hall de la clinique et par nos prières pour qu'il s'en sorte.".

Il a donc demandé à son avocat "de déposer plainte pour homicide involontaire et ainsi lancer une procédure d'enquête". Il espère ainsi lancer sensibiliser le grand public : "Je me suis rendu compte qu'avec la médiatisation je devais rendre justice à toutes les familles victimes de ces fautes professionnelles. Des morts suspectes ont lieu tous les jours et à des familles isolées, qui n'ont pas eu notre chance." déclare-t-il, avant de continuer. "Nous, issus de milieu social modeste, on ne cherche pas à connaitre les causes de ces décès et sommes fatalistes en nous rassurant car c'est le mektoub. Mais ma famille a eu la lucidité d'entamer une procédure et sans tomber dans la violence et nous souhaitons que toutes les personnes concernées par ces drames se manifestent, qu'elles nous contactent que la mort de Bigou mettent en lumière les plus démunis, ceux qui ont perdu un proche, ceux qui se battent pour ces gens isolés auxquels on cache la vérité. D'ailleurs nous invitons tous les militants, avocats, et autre acteur de ces erreurs médicales nous rejoindre dans ce combat. Et peser pour que les médecins comprennent le poids d'une opération et prennent leurs responsabilités.".