tonimage
tonimage

Mamadou Segpa prend 5 ans ferme pour sa radicalisation

URBAN HIT

4 décembre 2017 à 8h40 par La rédaction

Le créateur de la saga "Mamadou Segpa" a été condamné à cinq ans de prison.

Omar, 20 ans, est le créateur de la fameuse série "Mamadou Segpa". Ainsi, dans une autre vie, celui-ci produisait des vidéos humoristiques, ce qui lui rapportait entre 3 et 500 euros par mois. Pour les bienfaits d'un épisode, celui-ci commence à regarder des images de propagande de Daesh au point d'en devenir... Totalement addict. « On va dire que c'était une radicalisation "cinématographique" », explique ainsi le jeune homme, jeans râpé et cheveux frisés, jugé devant le tribunal correctionnel pour association de malfaiteurs à visée terroriste. 

Élève dissipé, mais passionné de vidéo, sa saga "Mamadou Segpa" a été un véritable succès. Cependant, le tournant interviendra lorsqu'Omar se mit en tête de produire une vidéo intitulée "Mamadou Segpa rejoint Daesh". Très vite, le jeune homme se met à regarder des vidéos sur l'organisation et se documente sur l'Etat Islamique. « A force, j'étais fasciné par Daesh », « par ce genre de grosse production hollywoodienne », assure-t-il dans le box des prévenus. « Y a aucune différence entre la cocaïne et les vidéos de Daesh, à chaque fois, on veut savoir ce qui va se passer ».  « Drogué » à la violence des images, il commence « à avoir le même discours ». 

Attiré par la façon dont l'EI justifie sa violence et par le fait d'avoir une vie confortable en Syrie, le jeune homme, se met alors en tête d'y partir. Vendredi soir, il a été condamné à cinq ans d'emprisonnement assortie d'un suivi socio-judiciaire de cinq ans. En dépit de faits « d'une gravité évidente » - « vouloir partir en Syrie après les attentats de 2015 et 2016 » - le tribunal s'est dit « confiant » s'agissant de sa « prise de conscience ».