Melun : Un avocat tire sur un bâtonnier avant de se donner la mort

URBAN HIT

29 octobre 2015 à 18h56 par La rédaction

Ce jeudi matin, trois coups de feu ont raisonné au bureau du Tribunal de Melun. Le tireur, un avocat très proche de l'extrême droite s'est acharné contre le bâtonnier avant de donner fin à ses jours

[caption id="attachment_30307" align="aligncenter" width="490"]Joseph Scipilliti, avocat qui a tiré sur le bâtonnier et s'est donné la mort Joseph Scipilliti, avocat qui a tiré sur le bâtonnier et s'est donné la mort[/caption] Joseph Scipilliti est entré dans le bureau du bâtonnier Henrique Vannier (représentant des avocats attaché au barreau de Melun) et a tiré trois coups de feu en sa direction. Il a par la suite tourné l'arme contre lui et s'est donné la mort. Henrique Vannier a été transporté d'urgence à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil, son pronostic vital "n'est plus engagé" d'après le procureur adjoint de la République. L'avocat, quant à lui est mort sur le coup. [caption id="attachment_30309" align="aligncenter" width="494"]Henrique Vannier, bâtonnier du tribunal de Melun Henrique Vannier, bâtonnier du tribunal de Melun[/caption] Le tireur avait rendez-vous avec le bâtonnier, celui-ci devait lui notifier sa suspension. L'avocat avait été interdit d'accès au Tribunal de Melun et donc suspendu pendant 3 ans par l'ordre des avocats de Melun car il avait adressé une lettre de menace au bâtonnier. Joseph Scipilliti était le représentant des associations islamophobes. L'avocat avait préparer une sorte de testament pour ses clients :
"Je dérangeais trop d'intérêts depuis trop longtemps et l'heure était venue pour le système de sonner l'hallali. Le système s'est incarné en l'occurrence par le nouveau bâtonnier H. V. [Henrique Vannier ndlr], qui dès avant sa prise de fonction pour les années 2014-2015 avait fait connaître son intention d'en finir avec moi. Me voilà donc sur le point de satisfaire ceux qui pour justifier leur domination ou leur soumission m'ont fait une réputation de cosaque. Pour une fois, je vais vraiment manquer de délicatesse."