Nantes : Mort d'Aboubakar, le policier reconnait avoir menti

URBAN HIT

6 juillet 2018 à 12h25 par Hit

Après la vague d'émeute à Nantes suite à la mort d'Aboubakar, le policier change de version

Après avoir invoqué la légitime défense, le policier affirme que le coup serait parti accidentellement.

Alors qu'il tentait d'interpeller l'homme à l'intèrieur de sa voiture, le coup part et Aboubakar est touché mortellement. 

Le policier mis en cause dans la mort d'Aboubakar Fofana, mardi lors d'un contrôle, a changé sa version des faits. Dans un premier temps, il affirmait avoir agit dans le cadre de la légitime défense. Placé en garde à vue ce jeudi, par la police des polices (IGPN), il a reconnu, que le tire était parti accidentellement lors de la tentative d'arrestation du jeune homme.

Touché à la carotide, Aboubakar décèdera lors de son transfert à l'hôpital. 

Une affaire qui risque d'agiter la cité où résidait le jeune homme de 22 ans, et d'embraser, comme en 2005, les cités de France.