SOCIETE

Nike, au bord de la faillite à cause du coronavirus ?

19 mars 2020 à 12h07
Face à l'épidémie de coronavirus, les entreprises ont du mal à assumer.

Face à la crise du coronavirus, de nombreuses entreprises ont arrêté de tourner. C'est le cas en France, mais également dans le reste du monde ou même les plus grandes firmes commencent à avoir du mal à assurer la bonne gestion quotidienne. Nike par exemple, a confirmé la fermeture d'absolument tous ses magasins sur le sol américain ainsi qu'en Europe Occidentale. À cela, s'ajoute le report de la saison NBA ainsi que les perturbations liées à la logistique et aux transports et vous obtenez un cocktail détonant.

Résultat, au dernier trimestre 2020, Nike pourrait perdre entre 3.5 et 5.5 milliards de dollars. Une crise sanitaire donc, mais également une crise économique, comme en témoigne les nombreuses chutes des bourses mondiales. Que ce soit en France, aux Etats-Unis ou en Asie plus généralement, l'économie flanche. Face à cette situation inédite et difficile à gérer, d'autres sociétés ont décidé d'agir dans le même sens que Nike, ou de manière totalement opposée.

Adidas a par exemple souhaité laisser ouvert la plupart de ses magasins dans les zones ou les fermetures ne sont pas obligatoires. « Nous devons maintenir l’entreprise ouverte pour faire en sorte que nous puissions payer nos factures mensuelles et nos salaires à tout le monde. Fermer, c’est facile, rester ouvert dans un environnement sain demande du courage, de la persévérance et de la concentration […]. Lorsque le travail est effectué à domicile, nous vous demandons de vous concentrer et de vous consacrer à faire votre travail aussi bien que possible tous les jours. » a ainsi affirmé Kasper Rorster, PDG de la firme aux trois bandes. De son côté, Apple semble avoir les yeux rivés sur Disney, en perte totale de vitesse.