Norvège: un groupe xénophobe confond sièges de bus et femmes en burqa ! (Photos)

URBAN HIT

4 août 2017 à 6h48 par Florian

Le mouvement norvégien anti-immigration Fedrelandet Viktigst (« la patrie d'abord ») s'est ridiculisé à grande échelle.

Celle-ci, ils ne l'avaient pas forcément vu venir. En effet, Johan Slattavik, journaliste de profession, a tenté une petite blague qui a fini par devenir virale. La raison ? Celui-ci a posté une photo de six sièges de bus vides, faisant passer cela pour six femmes en burqa. Les internautes sont d'ailleurs tous tombés dans le piège, qualifiant ce cliché d'effrayant, et même de choquant. L'un des utilisateurs de la page Fedrelandet Viktigst (« la patrie d’abord ») allant même jusqu'à écrire : « Ça fait vraiment peur, ça devrait être interdit. On ne peut jamais vraiment savoir qui est en dessous du voile. Ça pourrait être des terroristes avec des armes ! ».

Curieux de voir ce que pourrait provoquer un tel cliché, Johan a souhaité expliquer son geste sur Facebook:  « C’était aussi éducatif. Je voulais montrer la différence entre la critique légitime de l’immigration en Europe et le racisme aveugle et la xénophobie. »Très vite, la photo a été partagée un nombre incroyable de fois, faisant même la Une des journaux en Europe. Il faut dire que tout se tapage autour du cliché est incroyable, même si cela choque certaines personnes... Dont Rune Berglund Steen, le chef du centre norvégien contre le racisme (Antirasistisk Senter).

Celui-ci n'a en effet que très peu goûté à cette blague, souhaitant avant tout retenir de cette expérience sociale, la réaction des internautes: « les gens voient ce qu’ils veulent voir et ce qu’ils veulent voir ce sont des musulmans dangereux. D’une certaine façon, c’est un test intéressant qui montre la rapidité avec laquelle on peut trouver des confirmations à nos propres délires. De plus, nos bus ne sont pas pleins d’islamistes effrayants et ils ne possèdent généralement pas tant de sièges vides ». Voilà qui aura au moins le mérite d'être clair.