Police : une nouvelle arme va remplacer la technique d’étranglement

URBAN HIT

10 juin 2020 à 10h18 par La rédaction

Christophe Castaner a confirmé la généralisation des pistolets à impulsion électrique !

Lundi, Christophe Castaner a confirmé l'information selon laquelle la police française allait devoir se renouveler. En annoncant la suppression de la clé d'étranglement, le ministre de l'Intérieur a ouvert le débat avant de rapidement le refermer. En effet, ce dernier a rappelé que les forces de l'ordre disposaient d'autres techniques afin de mener à bien leurs interpellations. Les clés d'étranglement seront donc remplacées par l'utilisation du pistolet à impulsion électrique (PIE).

Problème, la bonne gestion du PIE n'est pas enseignée dans les écoles de police. En outre, afin de posséder un pistolet à impulsion électrique, les agents vont devoir passer des examens complémentaires. La législation, lourde, pourrait être rapidement revue. « À ce stade, nous n'avons pas d'instruction pour l'apprentissage du pistolet à impulsion aux élèves, assure un gradé d'une école de police. Mais cela ne devrait pas trop difficile à mettre en place, car nous avons déjà des stands de tir pour le pistolet automatique » confirme en interne un proche du ministre.

De son côté, le syndicat Alliance estime que cette décision risque de coûter très cher. Si l'effet dissuasif des PIE est souligné, l'investissement risque d'être conséquent puisqu'il en faudra au moins un par équipage et, à ce stade, le manque se fait ressentir. Mais la généralisation des PIE peut-elle calmer la colère des manifestants qui réclament la fin des violences policières ? L'arme comporte des risques, notamment si les personnes visées ont des problèmes cardiaques. Aux USA, entre 2001 et 2008, 334 personnes sont décédées des suites de l'utilisation du PIE.