Protoxyde d'azote : adorée, cette drogue peut coûter l'usage de vos jambes ! [VIDÉO]

URBAN HIT

29 novembre 2019 à 12h23 par La rédaction

Après avoir inhalé 360 bonbonnes de protoxyde d'azote, une jeune australienne a perdu l'usage de ses jambes.

Âgée de 20 ans, cette jeune australienne a en effet inhalé pas moins de 360 bonbonnes de protoxyde d'azote en l'espace d'une semaine (51/jour). Connu pour procurer un sentiment d'euphorie durant quelque secondes, le proto s'avère être très dangereux pour la santé. En effet, la jeune femme a tout simplement détruit les nerfs passant dans sa colonne vertébrale. Ses médecins ont assuré qu'elle ne pourrait plus jamais remarcher.

Une australienne perd ses jambes

Le docteur Andrew Dawson, en charge de la jeune patiente a même déclaré " Très récemment, j'ai reçu un patient âgé de 20 ans environ. Il avait pris tellement de protoxyde d'azote que son cerveau était dans le même état que celui d'un alcoolique aillant bu pendant 40 ans". Selon certaines informations, le nombre d'appels suite à une overdose survenue à cause du protoxyde d'azote a plus que doublé en l'espace de quelques années. En Angleterre, un décès est même survenu à cause de cette drogue. En effet, un jeune homme de 21 ans est décédé après en avoir inhalé beaucoup trop. Selon sa mère, celui-ci était d'ailleurs sur le point de devenir papa. 

Le protoxyde d'azote, une drogue en plein boom

En effet, depuis peu, le protoxyde d'azote est en train de prendre de plus en plus d'ampleur chez les jeunes. Facile à acheter, facile à consommer et assez bon marché, cette drogue est devenue un must chez la jeune génération. De quoi alerter les autorités sanitaires qui mettent un point d'honneur à ce que le gouvernement prennent le sujet au sérieux. Les fêtards eux, n'y voient toutefois pas d'inconvénients, comme le prouve ce récent reportage signé Quotidien.