Que devient notre compte Facebook après la mort ?

URBAN HIT

23 février 2015 à 11h00 par La rédaction

Sur Facebook, tout le monde est immortel. Ou presque. Il existe en effet des moyens pour que le compte d'un ami décédé de disparaisse pas totalement.

Tout d'abord, il convient de signaler le décès. Sinon, le compte devient tout simplement inactif, ce qui n'est pas moins triste. Sur Facebook, il est possible de remplir un formulaire, dans lequel il faut renseigner sur  les nom et prénom de la personne décédée, l'adresse et l'URL associées au compte, le lien avec la personne, une preuve de décès (certificat, avis), etc. Deux actions peuvent alors être effectuées, à la demande des amis. Le compte peut être soit supprimé, soit transformé en mémorial.

Un compte mémorial est fait pour ne pas oublier la mémoire des amis défunts. Ce genre de page est en effet réservée aux proches, puisque la personne sera retirée des groupes auxquels elle appartenait et seulement ses amis actuels auront accès à cette page. Ils pourront ainsi poster des messages de deuil ou de soutient à la famille. La barre de statut y est retirée et certaines informations personnelles sont masquées. De plus, il sera impossible de retrouver cette personne en faisant une recherche ou bien de lui envoyer une demande d'amitié. En voici un exemple.

Il est aussi possible de faire vivre son compte après sa mort, en décidant de la léguer à une autre personne. Ce procédé reste un peu compliqué, car il n'existe pas de lois à ce sujet. Pour l'instant, il est recommandé de remplir une liste de ses comptes avec leurs mots de passe, et de la déposer chez un notaire, par exemple. Seul problème, il faut que le mot de passe reste le même jusquèà votre décès. Certaines sociétés se sont ainsi spécialisés dans l'éxecution des dernières volontés digitales, comme My Digital Executor.