#RIP: Papa wemba, le roi de la rumba africaine est mort, en "direct" sur scène, en plein concert (Vidéo)

URBAN HIT

24 avril 2016 à 22h53 par La rédaction

Dans la nuit de samedi à dimanche à Abidjan en Côte d'Ivoire, la fête a viré au drame. en effet,  le Festival des musiques urbaines d'Anoumabo bat son plein, le chanteur congolais, Papa Wemba, star du festival s'écroule sur scène, en plein concert, victime d'un malaise. Il meut très peu après ce malaise sur scène, à l'âge de 67 ans. Sa disparition laisse un peuple et un continent orphelins. [caption id="attachment_45686" align="alignnone" width="781"]Congolese pop star Papa Wemba is hoisted by supporters as he leaves the courthouse in Bobigny near Paris Tuesday, Nov. 17, 2004, after he was sentenced to a 30-month term, with all but four suspended, for his involvment with an illegal immigration network. (AP Photo/Remy de la Mauviniere) Il était 5 h 10 du matin, après une longue soirée de concerts, il succède au rappeur Kery James et à la star de la musique camerounaise Charlotte Dipanda face à plusieurs milliers de personnes. Devant la scène, les filles enchaînent des pas de n'dombolo, célèbre danse congolaise remise au goût du jour en France avec la chanson « Sapés comme jamais » de Maître Gims, fils d'un ex-musicien de Papa Wemba.[/caption] Le show est diffusé en direct sur la RTI, chaîne de la télévision nationale ivoirienne. Un quart d'heure après le début du concert, alors qu'il entame sa troisième chanson, il s'évanouit derrière ses danseuses. Les musiciens continuent à jouer quelques secondes avant de tenter de lui porter secours. Le public sur place reste interloqué tout comme les téléspectateurs qui peuvent suivre le concert chez eux. La RTI stoppe sa retransmission. Les lumières du festival sont éteintes, plongeant une marée humaine dans l'obscurité. Avec la mort de papa Wemba, l'Afrique perd l'une de ses dernières stars qui a marqué des générations d'artistes, en Afrique et dans le monde !