Rohff comparait devant le tribunal correctionnel de Paris !

URBAN HIT

28 septembre 2017 à 8h27 par La rédaction

Vendredi prochain, Rohff devra répondre de ses actes, devant le tribunal correctionnel de Paris pour "violences aggravées".

Les faits remontent au 21 avril 2014. En effet, Rohff a débarqué, accompagné de plusieurs hommes, dans une boutique Ünkut, située dans le quartier des Halles à Paris. Si tout s'est passé très tranquillement au début, la suite elle... Un peu moins. En effet, Rohff et ses acolytes se sont livrés à un véritable acharnement contre le vendeur de l'une des boutiques. Ce moment de violence a d'ailleurs été capturé par les caméras de vidéosurveillance présentes dans la boutique. Des coups portés au dos, au visage et à l’estomac ont laissé l'homme inconscient, gisant sur le sol dans un état critique. Une seconde employée, cherchant à porter secours à son ami, c'est elle faite assommer par une caisse enregistreuse. Avant de partir, les agresseurs ont tout de même pris soin de saccager la boutique. La raison de cet événement ? Les clash à répétition entre Rohff et Booba, le propriétaire de la marque Ünkut.

Le même soir, le rappeur de 39 ans s'est rendu à la police, très probablement convaincu par son avocat, qui l'accompagnait au même moment. Vendredi, Rohff devra ainsi répondre de ses actes devant le tribunal correctionnel de Paris pour "violences aggravées". Son avocate actuelle, Me Malika, ayant confirmé sa présence à l'audience.