Russie : la nourrice qui a décapité un enfant est schizophrène

URBAN HIT

3 mars 2016 à 10h58 par La rédaction

La Russie est encore sous le choc après cette affaire

Sans titre 2 Gylchekhra Bobokulova, une nourrice de 38 ans a froidement décapité une petite fille de quatre ans qu'elle gardait. Elle a été arrêtée par la police car elle brandissait la tête de la petite fille dans les rues de Moscou. Ce mercredi, elle a été placée en détention provisoire. Elle risque jusqu'à 20 ans de prison. D'après les médias russes, la nounou a dit aux enquêteurs qu'elle a "entendu des voix", elle va subir d'autres examens psychiatriques. Apparemment, la jeune femme a fait plusieurs séjours en hôpital psychiatrique quand elle vivait en Ouzbékistan. Quinze ans auparavant, elle aurait été internée deux ans pour schizophrénie. Mais comment a t-elle pu faire le métier de nourrice avec ce passé psychiatrique ? A peine 16 heures après le drame, la jeune femme est retournée sur les lieux du crime sous escorte policière. Elle aurait étranglé la petite Nastya avant de lui couper froidement la tête avec un couteau de cuisine. Elle aurait entendu des voix qui l'auraient poussé à tuer la petite fille. La nounou explique que son acte est la faute de son mari car elle a apprit que celui-ci la trompait.

Des propos complètement incohérents

Les dires de la coupables restent très instables et incohérents. Quand une journaliste lui demande ce qui l'a poussé à tuer cette petite fille, elle répond "C'est ce qu'Allah m'a ordonné". Sous l'ordre du juge, elle sera placée en détention provisoire jusqu'au 29 avril. La jeune femme sera placée dans une cage comme le veut la pratique en Russie. Il semble que la nounou soit totalement déstabilisée et tient des propos décousus : " Allah envoie le second prophète pour donner des nouvelles de la paix, bonjour tout le monde", "J'ai faim, je vais mourir dans une semaine, c'est la fin du monde, on m'a interdit de manger. Salut tout le monde". https://youtu.be/JH_bUFbVGNE