FAITS DIVERS

Sadek : arrêté et placé en garde à vue après sa violente agression

13 février 2020 à 10h23
48 heures après l’agression de Bassem Braiki revendiquée par Sadek, le rappeur a été arrêté et placé en garde à vue.

Une arrestation attendue. En effet, depuis la violente agression de Bassem Braiki, le rappeur Sadek s'est retrouvé en première ligne. Photos, vidéos, de nombreuses preuves de sa présence sur les lieux ont été retrouvées et lui-même ne s'en est pas caché. Affirmant regretter son geste dès le lendemain des faits, l'artiste a également confié qu'il était prêt à assumer les conséquences. Après l'ouverture d'une enquête, les forces de l'ordre l'ont arrêté ce mercredi après midi, alors qu'il se trouvait aux Lilas, en Seine-Saint-Denis dans le 93. Placé en garde à vue, il risque une mise en examen avant un éventuel procès. Selon les premières informations, le rappeur risquerait une peine de prison allant de 3 à 5 ans, en fonction du nombre de jours d'ITT de Bassem et des preuves récoltées (matraques, pistolet à billes, armes à feu). Bien entendu, tout cela n'est que suspicion, d'autant que Sadek présente un casier judiciaire vide. Ce sera donc à la justice de trancher.

Leur histoire a dégénéré après qu'un showcase à Lyon de Sadek ait été annulé. Des menaces de débordements ont eu raison du concert et les organisateurs ont préféré ne pas prendre de risques. Insultes, menaces, les deux hommes se sont livrés à plusieurs attaques sur les réseaux sociaux, avant que la situation ne dégénère totalement.