FAITS DIVERS

Sadek : ses explications aux policiers fuitent sur le net !

19 février 2020 à 11h20
Le Parisien a eu accès aux déclarations de Sadek.

Quelques jours seulement après la violente agression de Bassem par Sadek et ses amis, le rappeur de Neuilly-Plaisance a été interpellé par les autorités. Placé en garde à vue, Sadek a très vite accepté de collaborer avec les forces de l'ordre. Il faut dire que le rappeur a ouvertement revendiqué l'agression et ne s'est jamais caché de ses différents avec le YouTubeur, qui s'est exprimé pour la première fois depuis son agression, il y a quelques jours. Le Parisien semble d'ailleurs avoir eu accès aux échanges entre la police et Sadek. Au cours de son audition, l'artiste a confirmé que la colère avait largement pris le dessus et qu'il n'avait rien maîtrisé. 

Concernant les raisons de sa venue à Lyon, l'artiste a une nouvelle fois expliqué ce qu'il a déjà raconté sur les réseaux sociaux, affirmant que les attaques et les intimidations qu'il subissait de la part de Bassem étaient de trop. « Je prône le dialogue, la tolérance. Tandis que Braïki appelle à l’extermination de ceux qu’il appelle les ‘faibles Maghrébins de la capitale’. Il me décrédibilise auprès de sa communauté qui ne fait que grandir. Les attaques sont de plus en plus violentes et ont des conséquences sur ma vie. Impossible de sortir avec ma famille en public (…) Je reçois des messages affirmant que j’étais une p*te et que je pointerais bientôt au Pôle Emploi »

Une version corroborée par son avocat Arié Halimi, qui a pointé du doigt l'inaction des forces de l'ordre face aux demandes répétées de Sadek. « J’ai été pris de remords, me rendant compte du mauvais exemple ridicule que je laissais avec les vidéos de l’agression. Je sais que ma carrière musicale est définitivement finie. Je regrette que tout cela se soit terminé dans la violence » a pour sa part terminé le rappeur.