Selon certains journalistes, H&M brûlerait 12 tonnes de vêtements invendus par an.

URBAN HIT

1er novembre 2017 à 10h40 par La rédaction

Si ces allégations sont justifiées, il s'agirait ici d'un véritable gâchis.

H&M, au cœur d'un nouveau scandale ? En effet, en 2014, le géant Suédois avait suscité l'indignation après qu'un journal ait découvert que des produits chimiques et polluants étaient utilisés dans la confection des vêtements. Aujourd'hui, voilà qu'un nouveau bad buzz vient secouer la marque. Ainsi, selon certaines informations divulguées par des journalistes danois, H&M brûlerait pas moins de 12 tonnes de vêtements invendus, et ce, depuis 2013 (128kg/jour donc).

Très vite, l'entreprise a tenu à se justifier, avouant tout de même (à moitié) les faits : « Les produits envoyés à l’incinération sont uniquement ceux qui ne remplissent pas pleinement nos règles de sécurité ». Une justification une peu bancale puisque les journalistes d'Operation X, l'émission ayant révélé cette nouvelle, ont continué leur investigation : « Selon nous, ces vêtements ne contenaient pas de niveaux nocifs de produits chimiques ou de taux d’humidité anormal. Au mois de Juin dernier,  30.000 pantalons à thème cow-boy pour les enfants et bleus foncés pour les femmes, soit un total de 1.580 kilos ont été brûlés avec les étiquettes et les prix encore intacts ». Si ces informations sont vérifiées, il s'agirait d'un véritable gâchis.