SOCIETE

Sexe : retour sur nos fantasmes inavouables !

06 décembre 2019 à 09h59
Comme le monde entier, nous avons des fantasmes. Mais sont-ils tous avouables ?

Comme tout le monde, nous avons des fantasmes, certains plus avouables que d'autres. Si, après petite enquête, nous retrouvons souvent les classiques du type trio ou lieu public, certains semblent être plutôt portés BDSM. L'occasion pour nous de faire le point sur ce que nous et nos ami.e.s avons souvent en tête...

Trio, orgies et lieux publics en tête

Parmi les classiques ? Le plan à trois, les orgies ainsi que les expériences en lieu public. Des fantasmes qui reviennent souvent dans les études menées sur le sujet, d'autant que ces envies sont partagées par ces messieurs, mais aussi par ces dames. De quoi promettre de folles expériences à quatre sur une plage à la vue de tous.

Autre point qui revient souvent, les relations dîtes libres, qui vont d'ailleurs de paires avec les relations avec un ou une inconnue. En effet, de plus en plus de couples optent pour l'ouverture totale de leur relation et certains n'hésitent ainsi pas à aller voir à droite ou à gauche afin de consommer. De quoi se faire plaisir tout en restant avec son compagnon pour une durée indéterminée... À moins que ce bel ou cette belle inconnu.e sur qui vous fantasmez ne vienne tout chambouler.

L'échangisme et le BDSM nouvelles modes ?

Autre fantasme qui va en ce sens, l'échangisme, à savoir se rendre dans un lieu dans lequel votre partenaire, qu'il soit un homme ou une femme, entame une relation sexuelle avec une autre personne que vous, pendant que vous regardez, bien sagement. De quoi mettre un peu de piment dans votre vie de couple un peu trop morose ? Pour celles et ceux qui aimeraient ajouter un peu de fun sans pour autant aller voir ailleurs, les jeux de rôle reviennent souvent, ainsi que l'utilisation de sextoys.

Enfin, pour les plus ouverts d'esprits, ceux qui sont réellement prêts à se lancer, les tendances BDSM deviennent la norme, probablement grâce à 50 Nuances de Grey, qui aura réussi à dédramatiser la pratique en la rendant presque attirante. Attention toutefois, nous ne parlons pas ici de cravaches et de fouet, mais plutôt de manière plus ou moins douce de stimuler les corps.