SOCIETE

SIDA : un remède préventif miracle, bientôt sur le marché ?

20 mai 2020 à 15h43
Un remède préventif réduirait considérablement les risques d'attraper le virus du SIDA.

Un remède miracle ? Selon une récente étude américaine, les risques d'attraper le sida pourraient être réduits de plus de 99% par la prise d'un traitement préventif, baptisé le cabotegravir. Une excellente nouvelle puisque, à ce jour, seuls les comprimés PrEP permettaient d'atteindre un tel niveau de sécurité. Cependant, le priblème avec ces comprimés est qu'ils sont à prendre de manière quotidienne alors que les injections de cabotegravir ne seront à effectuer qu'une fois toutes les 8 semaines !

L'étude, menée sur 4500 personnes à travers le monde (USA, Brésil, Thaïlande, Afrique du Sud) est venue confirmer les hautes attentes du corps médical. Sur ces 4500 personnes, 50 sont toutefois tombées malades. Mais sur ce panel, 38 étaient traitées à base de comprimés PrEP, tandis que les 12 autres, l'étaient aux injections de cabotegravir.

"Nous sommes très satisfaits des résultats, non seulement en raison de la forte efficacité du cabotegravir, mais aussi car nous avons démontré la haute efficacité dans une étude qui représente de façon adéquate les populations les plus démesurément frappées par le VIH : les MSM (hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes) noirs aux États-Unis, les jeunes MSM partout dans le monde, les femmes transgenres" s'est d'ailleurs félicitée Kimberly Smith, directrice de la recherche et du développement chez ViiV Healthcare, société en charge du projet.